• J'aurai aimé naître louve,...

    J'aurai aimé naître louve,...

    Hey !

    Je dois sûrement trop réfléchir, mais parfois je me dis que j'aurai aimé naître autrement qu'en tant d'une humaine...

    J'aurai aimé naître louve ou reine de la forêt.

    Vivre en nature en tout cas. Ça c'est sûr. En forêt, loin des voitures, dans la terre, loin des guerres bien qu'elles ne soient pas si proche de moi que cela. J'aurai aimé naître louve, pour que je sois au beau milieu d'arbres, d'insectes, de végétaux, de cours d'eau, de chants d'oiseaux, du respect. Proche du respect de mon milieu de vie. Et que celui-ci soit naturel, loin, si loin des technologies.

    J'aurai aimé naître louve,...

    J'aurai aimé naître louve, reine d'une forêt ou bien fille de la celle-ci.

    Dormir dans les arbres et y grimper avec aisance, enfoncer mes doigts dans la terre pour y déterrer je ne sais quel insecte et l'observer, passer mes doigts dans le lierre et que ça en devienne une habitude, sentir les racines sous mes pieds nus. Pour avoir un instinct développé, les sens aiguisés, savoir chasser, courir, survivre, me nourrir en milieu hostile. Pour observer les animaux comme si j'observais mes voisins, car ils le seront. Pour vivre seule aussi. En hermite. Loin des autres, juste moi dans ma forêt à côtoyer des animaux. Pour que seulement et uniquement moi connaisse ses moindres secrets. Pour que je comprenne ce qui m'entoure, la faune, la flore, la biodiversité, quelle plante est bonne pour moi ou non, que je sache comment agir, comment me nourrir, me soigner. Pour pouvoir vivre nue aussi sûrement. Libre. Avoir de la terre pleins les mains et le corps, marcher pieds nus sur les feuilles mortes sans faire le moindre bruit. Devenir une ombre. Une habitante de la forêt. Pour pouvoir rire seule dans la forêt, y danser sur le chant des oiseaux, en vérité je crois que j'aurai aimé être folle à liée mais libre, sans regrets, libre dans ma forêt perdue, sans humains aux alentours.

    J'aurai aimé naître louve,...

    J'aurai aimé naître louve, fille de la forêt, reine de celle-ci, folle à liée. J'aurai surtout aimé être Dieu.

    Pour tout contrôler, tout voir, tout savoir. Pour pouvoir tous nous exterminer de la pire des façon, d'une cruauté sans nom. Pour effacer le chapitre "humanité" de la Terre. Pour que la planète redevienne une immense forêt, terre promise des animaux, avec de l'eau pure, de beaux océans, sans humains pour arracher le lierre ou les dites mauvaises herbes. Mais alors qui pourrait contempler sa beauté ? Alors je créerai des humains contemplatif, une espèce d'humains qui ne savent que contempler, sans détruire, sans chercher à s'approprier quelque chose. Des humains qui ne savent que rire, aimer, s'émerveiller et regarder. Qu'ils meurent dès qu'ils comment à détruire, ils mourront dans leur sommeil, sans souffrance, ils s'endormiront paisiblement et ne se réveilleront pas. Et personne ne sera triste, car personne ne comprendra ce qui se passera.

    J'aurai aimé naître louve,...

    J'aurai aimé naître louve, fille de la forêt, reine, folle à liée et dieu.

    Mais je crois que j'aurai beau naître sous n'importe qu'elle forme, je voudrai toujours être Dieu. C'est nul. C'est nul car c'est typiquement humain, puéril, ce n'est ni poétique ni beau. Vouloir devenir Dieu, c'est moche. Prétentieux. Arrogant. Mais surtout dénué de sens.

    « Les remises en questions en 8 pointsMon moi masculin - LOMEPAL »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 31 Mars à 14:47

    J'aime beaucoup, ton article est très inspirant, notamment tes photos qui dégagent une certaine aura poétique :)

      • Lundi 1er Avril à 18:59

        Hey !

        Meric beaucoup, c'est très gentil !

        Bye !

    2
    Mardi 2 Avril à 01:27
    c'est pas gentil c'est la vérité. c'est vraiment formidable
    3
    Mardi 9 Avril à 13:33

    Ca me paraît très utopique pour la partie "je voudrais être louve". Surtout en sachant que les forêts sont rasés petit à petit, envahies par des visiteurs/coureurs plus ou moins régulièrement, que la pollution même sans qu'il n'y ai d'humains a proximité, dérive pas mal un peu partout sur ces terres ainsi que dans l'eau dégueulassée un peu trop souvent par des nazes. En sachant que la chasse reste autorisée dans certains coins encore, et si tu n'es pas une espèce protégée/en voie d'extinction osef, ta vie est risquée. D'autant qu'étant solitaire tu ne tiendrait pas longtemps à cause justement des autres espèces qui elles, vivent souvent en meute. Donc niveau chasse ce serait là encore risqué. Rajoutons à ça les bonnes vieilles guerres de territoire qui peuvent faire des ravages parfois (on s'en rend moins compte parce qu'on y assiste pas mais ça peut clairement arriver). Bref, peut être moi qui perçois juste mal le truc. 

    Mais pour l'ensemble sinon j'aime beaucoup, c'est bien foutu! ^^ Avec les photos pour séparer chaque partie, c'est chouette.

      • Mardi 9 Avril à 19:29

        Hey !

        Effectivement je n'ai pas pris en compte tous les critères que tu as listé, je suis restée très rêveuse et dans l'idéal, mais merci quand même pour ton point de vue qui est réaliste et intéressant !

        Bye !

    4
    Jeudi 18 Avril à 14:52

    Bonjour,

    Pour les animaux, tu l'a déjà été. on ne peut revenir en arrière, c'est comme ça .

    Pour dieu, c'est un peu plus compliqué,je résumerais plutôt par cette phrase:

    "Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle, mais des êtres spirituels vivant une expérience humaine."

     

    (Pierre Teilhard de Chardin)

     

      • Vendredi 19 Avril à 21:53

        Hey !

        C'est hyper intéressant et profond le point de vue de Pierre Teilhard de Chardin, je ne connaissais pas, j'adore cette phrase !

        Merci !

    5
    Lundi 6 Mai à 17:50

    ouh là, c'est la révolte.
    On rêve souvent ainsi, mais je crois que si cela nous arrivait, par un coup de baguette magique, on se lasserait très vite. Notre condition humaine est dans nos g^nes et dans notre cerveau. On ne s'en défait pas.
    Frédéric de Prusse avait fait des expériences horrible, en remettant ainsi des enfants très jeunes dans la nature, seuls au milieu d'animaux. Ils ont survécu, mais sont devenus fous !

    Mais c'est bien d'aimer la nature et de la protéger.

      • Lundi 6 Mai à 18:14

        Hey !

        C'est un rêve et je sais parfaitement que ce n'est pas possible, mais l'humain m'énerve tellement parfois...

        Je lirai !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :