• La louve sauvage

    Hey citoyens du monde !

    Aujourd'hui je vous parle de quelque chose d'un peu plus personnel et j'ai besoin de vous !

    Je viens de passer cinq jours avec des amis de mes parents et leurs enfants. Nous étions en tout dix-neuf. Le premier soir, seulement la moitié des copains étaient arrivé, nous avons discuté, c'était cool. Je me sentais bien, même si j'ai du me pousser de ma lecture pour aller discuter avec les enfants, mais je les aime vraiment beaucoup ces amis alors ce n'était pas pénible comme je peux parfois le ressentir. J'étais contente.

    La louve sauvage

    La louve sauvageLa louve sauvage

    Le lendemain nous étions au complet et je suis - directement - partie me cacher. Je ne supporte pas les grands groupes et j'ai donc tendance à m'éclipser. De ce fait on ne me voyait seulement aux repas et éventuellement à la plage mais je ne me baignais pas forcément malgré la forte chaleur. Alors : monde + chaleur = fatigue et énervement de mon côté. Je n'ai rien partagé avec les invités à l'exception des repas. Mon frère ne comprend pas que les grands groupes me dérangent, lui qui est tout le temps avec des gens, c'est un sujet où l'on se prend automatiquement la tête, et que je m'éclipse naturellement. Alors pourquoi je m'éclipse ? Je suis de nature solitaire et j'aime rentrer dans mon cocon, être face à face avec moi-même, faire ce que je veux quand je veux sans être gêné par quelqu'un. Et puis sérieusement, parler à des gens qui ne nous intéresse pas ça ne sert à rien. Je préfère les discussions intimes à celles qui ne m'apprennent rien. Cette phrase est tiré de la vidéo de Natacha Birds en lien ICI qui explique parfaitement qui je suis. Je n'ai plus l'impression d'être moi-même, je me perds, je me sens oppressé et fausse, je déteste ces sensations, alors je pars.

    La louve sauvage

    Alors oui, je suis solitaire et j'adore rester seule. De ce fait je renvoie une image de moi très négative, froide, distante, insociable... Mais j'aime aussi énormément mes amis, sortir avec eux, les voir, rester sous la couette à matter un film, cependant ce sont toujours des petits comités (5 max).

    La louve sauvageLa louve sauvage

    Je n'ai aucunes explications à donner et je ne ressens pas le besoin de me justifier, mais si je demande votre aide c'est que quelque chose me turlupine ! Pourquoi vers la fin du weekend, j'ai souvent l'envie de pleurer et la moutarde me monte au nez ? J'ai observé ça plusieurs fois à ce genre de weekends, je suis très fatigué au bout de trois jours et je dors pendant longtemps, en gros ils me pompent mon énergie. Si quelqu'un a une explication ou un conseil ou encore une expérience similaire, je suis preneuse, je me sentirai moins seule !

     

     

    Belle fin d'été,

    Eriyu.

    La louve sauvage  La louve sauvage

     La louve sauvage

     

     

     

    PS : j'ai refait un espèce de cosplay de Mononké en revisité, c'est un peu tiré par les cheveux et les photos ont un drôle de flou qui, je l'avoue, n'était pas voulu mais finalement je trouve que c'est pas mal !

    « La folie du maquillageMon Miracle Morning »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Août à 11:40

    C'était très intéressant à lire, je me retrouve dans ton texte mais en même temps pas trop. C'est un peu dur à expliquer : j'ai à la fois peur de la solitude mais en même temps être entouré par des gens me stressent énormément.
    Je pense que cela est dû (pour ma part) au rejet que j'ai subis pendant 2 ans il y a quelques années. Passant mes récréations seules je déteste la solitude maintenant, cela me fait me sentir très mal. Mais comme je l'ai dit j'ai aussi une espèce de... 'sociophobie' (?) qui fait que quand je sors dans la rue, quand je suis à la plage, etc. Je ne me sens pas bien. C'est assez paradoxale en y pensant mais c'est comme ça maintenant, ces deux 'peurs' font partie de moi désormais.

    Je partage mon expérience avec toi bien qu'elle ne soit pas exactement similiaire car d'une part je m'y retrouve quand même un peu, donc je voulais aussi en parler. J'espère que tu le comprendras.

    P.S.: Tes photos sont super jolies, j'adore le maquillage que tu as fait :)

      • Dimanche 19 Août à 14:54

        Coucou !

        Ton expérience et tes peurs sont intéressantes, et comme tu l'as dis : très paradoxale. Ce qui est intéressant c'est que tu sâches (ou du moins tu penses le savoir) d'où provient ta peur de la solitude. J'avais une amie qui avait une phobiesociale mais peu à peu elle s'est ouverte et maintenant elle est parfaitement normale. Je pense que ça peut se guérir avec le temps, en allant doucement vers les gens et en acceptant sa peur. Je ne pense pas que tu devrais te dire qu'elles font partie de toi pour le restant de ta vie. Nous avons le même âge et franchement, on a encore le temps d'évoluer ! Peut-être q'un jour tu n'auras plus peur de la solitude et plus peur (ou moins peur) d'être avec des gens, qui sait ?

        Je la comprends ! ;)

        PS : oh merci beaucoup !

        Bisous !

    2
    Dimanche 19 Août à 18:15

    Je trouve ton article vraiment intéressant. De mon côté, j'aime beaucoup les gens mais c'est difficile pour moi d'aller vers les gens, ce qui est assez paradoxal… J'aime aussi avoir des moments seule (par exemple, c'est difficile pour moi quand je n'ai jamais de moment seule chez moi). Mais du coup, quand j'ai fait des séjours (qui ressemblent un peu à des colos), c'est compliqué pour moi parce que si j'ai de bons souvenirs, je passe des très bons moments etc, ça me demande beaucoup d'efforts, j'ai parfois l'impression que je dérange, que je ne suis pas à ma place ; et ça peut être assez éprouvant. Donc juste avant de partir cette année, je me suis demandé si finalement c'était une si bonne idée (parce que j'ai tendance à me souvenir des difficultés rencontrée plus que des bons moments que j'ai passés) mais au final je ne regrette pas. Bref, j'ai décidé de travailler là-dessus, essayer de comprendre… parce que pas moment ça me gâche la vie.

    3
    Dimanche 19 Août à 20:15

    Coucou toi ! 

    Décidément le paradoxe est présent ! Je comprend parfaitement ton besoin d'être seule, c’est vitale on est d’accord ? 

    Ce qui est génial c’est que tu y vas quand même, tu ne laisses pas ton côté solitaire te dévorer et donc te coupe du monde (alors que moi j’ai tendance à m’en couper du monde et donc ne pas avoir de souvenirs ou de beaux moments partagés avec ces gens là). Entendre (enfin lire ;)) que ça te gâche la vie vie me révolte ! Mais continue de voir des gens, le fait que tu partes à la ville des B est un super exercice ! (Enfin tu vois ce que je veux dire) Ne laisse pas ça te gâcher la vie, trop de belles choses sont à expérimenter !

    Bisous!

    je suis contente que vous partagiez vos « peurs » et/ou problèmes ici ! 

      • Vendredi 31 Août à 00:07

        Oui, je pense que c'est nécessaire d'avoir des moments seul.e.

        Je crois que j'ai toujours fait comme ça. J'ai parfois du mal avec les relations humaines mais j'aime passer du temps avec les gens, les écouter… Il y avait un moment où j'avais réussi à ne plus trop me prendre la tête là-dessus mais bon, ce n'est plus le cas en ce moment, je me demande si ce n'est pas lié à mon entourage, mes proches, si je me sens plus ou moins bien et/ou en confiance. Oui, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai décidé de travailler là-dessus cette année, surtout que ça ne devrait pas être bien compliqué de faire des rencontres ! C'est ce à quoi j'essaye de penser souvent, notamment quand j'ai peur ou que j'ai de l'appréhension, je me lance quand même, ça fera toujours une expérience !

        Bisous :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :