• Miyazaki Hayao

    Hello tout le monde !

     

    Avant toutes choses je vous présente mes excuses pour les nombreuses dates présentent dans cet article, n'hésitez pas à me demander pour des éclaircissements ! Et aussi pour tous les noms japonais, quand on est pas habituer cela peut-être compliqué de ne pas être perdu ! Miyazaki Hayao

     

    Je vous parle enfin de lui, mon artiste préféré depuis ma naissance : Miyazaki Hayao !

    Je vous préviens tout de suite que j'ai parfois pleuré en faisant des recherches et en écrivant cet article. Je suis raide dingue de lui, je n'ai pas les mots, il est tout simplement fabuleux. Je ne veux pas qu'il meurt, je veux voir ses films toute ma vie ! Dès que j'en regarde un, à la fin je pleure (quand je suis seule) ou sinon j'ai une boule au ventre. Ils me créent de l'émotion c'est animés là...

    Je vous parle d'abord de sa vie et on verra pour plus tard !

    Il est né le 5 Janvier 1941, il vit à Saitama près de Tokyo et non à Tokyo même (le studio est à Tokyo). C'est donc un animeetaa autrement dit un réalisateur de films. Il est Japonais (la base).

    Miyazaki Hayao

    Depuis le début de sa carrière, ou presque, il est très populaire au Japon et en Occident depuis les années 1990, il a un don pour faire exploser les salles de cinémas !

    Il a un frère ainé : Arata. Et deux frères cadets : Yutaka et Shiro (aaaah? ça me dit quelque chose...)

    Son père Katsuji, dirige l'entreprise de son frère (donc oncle de Hayao) : Miyazaki Airplane. Une entreprise de gouvernails d'avions, ce qui créé sa passion pour les avions et la mécanique !

    En 1944, ils fuient les bombardements sur Tokyo (soit un an avant les bombardements à Hiroshima) pour aller dans la préfecture de Tochigi, plus précisément à Utsunomiya. En 1947 sa mère est hospitalisé pour une espèce de tuberculose, elle restera hospitalisé pendant 3 ans et sera alitée jusqu'en 1955. Ils reviennent ensuite à Tokyo en 1950, Hayao s'intéresse désormais aux mangas (tout en gardant sa passion des avions et de la mécanique!) notamment à ceux d'Osamu Tezuka (Le Roi Léo (très très beau film, je pleure tout le temps), Astroboy....)

    Il commence sa carrière en 1963 en tant qu'animateur intervalliste. En 1964, il rencontre trois personnes qui vont bouleversées sa vie et dont on entend souvent parler : Isao Takahata, Yasuo Otsuka et Akemi Ota, sa future épouse. Ils auront d'ailleurs deux enfants : Goro (qui suit les traces de son père!) en 1967 et Keisuke en 1969.

    Le premier film qu'il réalise avec ses nouveaux acolytes est Horus Prince du Soleil (qui est, avouons-le, juste nul à chier au niveau du storyboard, après les dessins c'est bien), chez Toei. Car oui, le Studio Ghibli n'est pas encore créé !

    Miyazaki Hayao

    Il participe aussi à plusieurs réalisations de séries, d'épisodes, de long et court métrages dont la liste est infinie (Heidi fille des Alpes (souvenirs, souvenirs)) Heidiiiii, Heidiiii, petite filleuh des montagneuh....Heidiiiii...Heidiiii

    Toshio Suzuki, grand réalisateur permet la prépublication du manga Nausicaä de Miyazaki toujours !

    En 1983 la mère de Hayao, Arata, Yutaka et Shiro décède. Mais Nausicaä sort un an après en long métrage, qui explose les salles de cinémas, et marque aussi la première collaboration de Hayao et le compositeur absolument parfait, Joe Hisaishi (LUI c'est un génie de la musique), qui me fait toujours pleurer...

    En 1985, Miyazaki et Takahata créé le Studio Ghibli. Yay !

    1986 : Premier film du S.Ghibli : Le château dans le ciel

    1988 : Mon voisin Totoro (Miyazaki) et Le tombeau des Lucioles (Takahata)

    1989 : Kiki la petite sorcière

    1997 : Princesse Mononoké

    Six mois après la sortie de Mononoké, Hayao quitte le studio Ghibli car il est fatigué (et ça se comprend, presque un film tout les deux ans!) en créant Butaya. Mais son succédeur, Yoshifumi Kondo décède, donc Miyazaki réintègre le studio en 1999 (MERCI Yoshifumi, ta mort n'est pas vainte et inutile!).

    En 2013, avec Le vent se lève, Hayao à 73 ans et annonce dans une conférence de presse sa retraire en tant que réalisateur de lons métrages, donc pas une retraire définitive comme on l'entend si souvent !

    Une vidéo nommé Hayao Miyazaki A tribute lui est rendu hommage, avec ses 11 longs métrages. Une vidéo qui m'a mis les larmes aux yeux, avec les musiques toujours aussi entrainantes et forte de Joe Hisaishi, à voir absolument.

     

    Miyazaki Hayao annonce en 2016, qu'il travaille sur un long métrage nommé Kenushi no Boro (Boro la chenille) fait à l'ordinateur principalement qui sortira autour de 2020.

    Miyazaki Hayao est un génie, un roi, un Dieu dans sa catégorie et il est tout simplement inoubliable et reste le premier dans mon coeur et dans celui de beaucoup, malgré la présence de son fils, de Makoto Shinkai (Your Name) et de tant d'autres réalisateurs incroyable. Il me rappelle mon enfance, et transporte dans un autre monde, le temps de quelques heures, et c'est juste parfait de se réveillé un matin et de se dire : "Je peux regarder ses films, je peux aller dans ce monde là.". Je remercie également Joe Hisaishi qui fait des musiques juste...wow. Continuer comme ça les gars ! (en plus le sourire de Hayao est trop mignon)

    Plusieurs Artbooks sont sorties sur ses oeuvres, celle de Naisicaä et Totoro sont superbes ! Les autres aussi évidemment ;) Un livre nommé : Ghibli les artisans du rêve. à 12,50 euro, il est magnifique et pas cher !

    Je te met le lien du site officiel du Studio Ghibli, pour ceux que ça intéresserai : WWW

    Celui d'un article encore plus complet sur la biographie de Hayao (j'avoue m'en être grandement inspiré) : WWW

    Connaissais-tu Miyazaki ? Que penses-tu de ses oeuvres ? Dis-moi tout dans les commentaires !

     

    Bisous !

    « Le petit SoukLes dimanches pluvieux ou grisous d'Hiver »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :