• Mon moi masculin - LOMEPAL

    Mon moi masculin - LOMEPAL

    Hey !

    Je ne vous en ai encore jamais parlé sur le blog je crois, mais je voulais en parler depuis un petit moment : mon moi masculin. Je ne suis pas la fille la plus féminine qui soit, il y a deux ou trois ans j'étais même assez "garçon manqué" apparemment. Alors oui, j'aime les robes et les jupes, j'aime bien prendre soin de mes cheveux mais sinon...et puis pas mal de garçons font pareil, ce ne sont pourtant pas des filles manquées ! Mais c'est un autre débat il me semble !

    Parfois je me dis : "j'aimerai tellement être un garçon" et d'autres fois je préfère rester fille ! Mais au final je crois que les deux genres m'auraient plus, ils ont tout les deux de nombreuses qualités ! Je me suis donc demandée : "Comment je serai si j'avais été un garçon plutôt qu'une fille ?" J'en suis donc venue à cette conclusion : un homme probablement similaire à Antoine Valentinelli (soit Lomepal). Nous avons tout les deux énormément de traits caractérielles communs, j'ai donc dressée la liste de ceux-ci, que je sois fille ou garçon :

    Mon moi masculin - LOMEPAL

    Nous sommes solitaire, arrogant, très fier, voulons à tout prix une âme soeur, peut-être est-il même hypersensible et précoce ? Nous avons besoin de nous sentir vivre, alors nous nous lançons beaucoup de défis et sommes hyperactif. Nous avons besoin de nous dépasser, de sprinter pour sentir enfin notre coeur battre et savoir que nous sommes bien vivants. Nous nous surestimons, ne connaissons pas la modestie, nous aimons les extrêmes, nous avons peur d'être oublié et préférons mourir que de l'être, nous sommes têtue et écoutons rarement les conseils, nous avons peur de nous ennuyer, nous sommes possessif, nous voulons briller, être les leaders, les meilleurs, les premiers, nous avons la rage d'être les meilleurs, nous voulons nous démarquer, voulons être constamment différent des autres. Nous avons peur de l'échec. C'est limite si nous ne méprisons pas les autres, nous sommes froid, (trop) franc, donc souvent blessants, nous savons nous faire détester, nous avons du mal avec les autres, et avons trop de fierté pour montrer clairement nos émotions ce qui nous posent souvent des problèmes avec les autres. Nous nous projetons énormément, rêvons beaucoup et comme il le dit si bien dans Outsider de FLIP : "je me souviens bien mieux de demain que d'hier." C'est terriblement vrai ! Nous nous faisons beaucoup de films dans la tête et notons nos projections, soit le plan de notre vie, dans des carnets (je change de projet de vie tous les mois). Nous sommes donc assez indécis, mais savons ce que nous ne voulons pas. Notre ego prend énormément de place dans notre quotidien, nous avons sûrement un problème d'ego.

    Mon moi masculin - LOMEPALMon moi masculin - LOMEPAL

    Nous avons besoin d'énormément d'amour, de confiance en nous (pour notre ego), nous nous sentons étranger aux autres, peu importe où nous allons, parfois cela nous rendra triste, d'autres fois heureux. La société, le système, ne nous convient pas du tout, notamment le système scolaire. Nous sommes très fort en comédie. Nous ne pouvons pas vivre sans but, il faut toujours une raison à nos actions, une raison pour nos cernes, nous avons besoin de nous défouler constamment, par n'importe quel moyen. Nous voulons constamment combler quelque chose, le vide sûrement.

    Nous n'atteindrons probablement jamais les 70 ans mais pour des raisons différentes (lui un problème de foie et moi la planète qui sera probablement morte ou sur la toute fin (genre plus d'eau, de bouffe, plus rien)).

    Pour nous la vie n'est qu'un jeu, il faut parfois se servir des gens, sauver les apparences pour gagner la partie. C'est une cours d'école immense, donc les enfants sont impitoyable entre eux, parfois gentils, parfois exécrables, tout est à découvrir, beaucoup d'innocence et du jeu, que du jeu. Jouer, tout le temps.

    Nous sommes impatient, voulons tout, tout de suite. Nous avons besoin de pouvoir, nous rêvons tellement que les années passent trop vite pour tout accomplir, nous avons une liste immense de choses à cocher. Nous sommes des outsiders, des étrangers du système, nous sommes ceux qui ont du mal à grandir et à vivre avec lui. Le regard des autres nous importe peu, mais nous ne sentons plus fort lorsque tout le monde nous regarde, comme si nous devions prouver à tous qui nous sommes, les meilleurs. Nous voulons changer le monde, enfin surtout le système et régner. Toujours ce problème d'ego, donc.

    Mon moi masculin - LOMEPAL

    Alors il y a beaucoup d'aspect négatifs, mais nous sommes aussi créatif, sensible (bien plus que ce que nous voulons montrer), trouvons un terrain d'entente pour éviter les dérapages violents, nous magnons très très bien les mots, ce qui nous évite bien des emmerdes ! =D

    Ses musiques qui me décrivent le mieux :

    1. Outsider - FLIP
    2. Evidemment - JEANNINE
    3. Ne me ramène pas - JEANNINE
    4. Le lendemain de l'orage - JEANNINE
    5. "viens pas nous voir chez les fous, tu pourrais gâcher la fête" : ma cousin - JEANNINE
    6. "c'est beau la folie" : beau la folie - JEANNINE

           

    Avez-vous un autre vous de l'autre sexe ?

    Bisous,

    Eriyu.

     

     

    « J'aurai aimé naître louve,...Les albums de mon printemps 2019 »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Avril à 22:33

    Ça fait tellement bizarre de voir le rapport personnel que quelqu'un d'autre a avec un artiste que j'aime. 

    Perso j'ai eu des petits problèmes de dysphorie de genre à un moment, du coup j'ai fini par conclure que même si idéalement j'aurais préféré être un garçon c'était trop compliqué donc j'essaye fort d'aimer être une fille et ça marche plutôt bien. Evidemment je me suis déjà imaginée en garçon, mais pas jusqu'à créer un alter ego. (parce que ça serait pas agréable)

    bref j'aime trop tes articles c'est très différent et je pense que c'est l'intention, non? t'as l'air d'être dans le délire art hoe/edgy mais tu le fais d'une façon cool. 

      • Samedi 13 Avril à 00:23

        Hey !

        Quel est ton rapport avec lui ? :D

        Etre une fille c'est vraiment génial et être un garçon aussi donc finalement peu importe le genre je pense qu'on peut s'éclater dedans (sauf pour certain "cas" évidemment !) et puis si on est né d'un certain genre c'est sûrement car c'est ce qui nous correspond le mieux ou pour faire changer des mentalités et ouvrir l'esprit des gens en disant "je suis fille biologiquement mais pour le reste je suis garçon" et inversement, il y a forcément du bon, je pense.

        Merci beaucoup, j'essaie de varier pour ne pas trop parler de moi ou des mêmes sujets tout le temps même si ces derniers temps j'ai un peu fait la même chose à répétition mais j'en avais vraiment besoin. Je ne connaissais pas ces mots, mais je suis plutôt hoe que edgy, merci beaucoup c'est super touchant !

        Bye !

      • Samedi 13 Avril à 00:37

        Bah, lomepal c'est un peu comme si c'était mon ami. Je connais ça musique depuis pas mal de temps et il parle de trucs persos donc j'ai un peu l'impression de le connaître. c'est l'un des artistes que je soutiendrai toujours u_u

        Je pense qu'au lieu de dire "je suis une fille biologiquement mais pour le reste je suis un garçon" c'est mieux de dire "je suis une fille et je suis comme ça". C'est vraiment ça qui donnera plus de liberté et qui brouillera les limites des stéréotypes de genre, en changeant de genre on montre son accord avec ces limites, je pense. 

        C'est parce que c'est des mots américains, art hoe ça veut dire une meuf (ou un mec) qui aime l'art et qui fait en sorte que ça se voit. edgy je sais pas trop comment l'expliquer mais tu as déjà dû chercher sur internet :))

         

    2
    Samedi 13 Avril à 00:40

    Ouais je comprend !

    Je complètement d'accord avec toi, tu as vraiment un point de vue super !

    Oui j'ai cherché, hoe me correspond et c'est un peu, un mood ?

      • Samedi 13 Avril à 00:42

        c'est art hoe, pas hoe tout seul! hoe ça a un usage un peu indéfini, mais ça veut dire pute. C'est un esthétique (ou aesthetic), pas un mood :) 

    3
    Samedi 13 Avril à 00:43

    Ah mince x) art hoe ! J'aurai appris des choses au moins ! ^^

      • Samedi 13 Avril à 00:49

        oui! uwu 

    4
    Jeudi 18 Avril à 15:16

    Une chose me revient souvent à l'esprit

    "Le secret du bonheur, c'est d'exiger beaucoup de soi-même et très peu des autres"

    car en fait,

    "Le bonheur, c'est ce qui n'est jamais et qui pourtant un jour n'est plus".

    Je ne pourrai être un exemple pour les autres que si j'en suis un pour moi même.

     

      • Vendredi 19 Avril à 21:56

        Hey !

        C'est vrai que l'exigence prend une place très importante dans ma vie, je suis très exigeante avec moi-même mais très peu avec les autres...ce qui cuase parfois quelques soucis ! C'est vrai qu'on se dit "c'était le bonheur" en repensant à des moments passé et très peu avec des moments que nous vivons sur l'instant, bien que ça m'arrive quelques fois de me dire "là c'est le bonheur" !

        Après être son propre exemple c'est un peu prétentieux, non ? Est-ce vraiment possible ? A voir !

        Bye !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :