• Dans certains de mes articles je vous parle de mon côté possessif, mon désir de vouloir tout contrôler, mon côté hautain, odieuse, reine et exigeante. Je dis que je suis une reine, un empereur. Narcissique, froide, cassante, hautaine, méprisante, vilaine, manipulatrice. Ce côté que je n'exploite que par le regard ou bien dans des histoires, jamais dans la "vraie" vie.

    Mais Reine de quoi ? Empereur de quoi ? Pourquoi je me sens aussi supérieur ? Pourquoi j'ai ça dans la peau, ce côté dominatrice, requin, prête à tout pour arriver à ses fins. Et en même temps je déteste me battre. Peut-être suis-je fainéante finalement ? Ou bien lâche. Pour être lâche oui, je le suis, bien plus que ce que l'on imagine.

    Je me demande toujours à quoi peut me servir ce côté princesse. Pourquoi je regarde la vie de cette manière, pourquoi j'ai ce regard si méprisant et hautain, pourquoi j'ai cette démarche qui avale tout ce qui est à ses pieds à chaque pas. Je conquis. Ce côté empereur.

    J'aime la performance. Je renie mon côté compétitive car je trouve ça insupportable, les gens qui sont dans la compétition, néanmoins si on me propose un peu trop de faire la course, c'est plus fort que moi, je veux gagner, quitte à tout détruire. C'est plus fort que moi. Durant ma scolarité je n'ai été qu'une fois à fond dans la compétition, c'était en primaire, j'étais contre un garçon aussi voir plus intelligent que moi, mais j'étais plus rapide, ce n'est plus le cas désormais mais si je m'étais entretenue, j'aurai pu le battre à plate couture, j'en suis sûre. C'est une sorte de hargne, un désir de pouvoir, de domination, c'est limite si je ne veux pas voir couler du sang et dominer une pile de cadavre pour parvenir à mes fins. Dans ma tête c'est ce qui se passe. Mais je ne l'applique pas. Mais je ne comprend pas, pourquoi je suis comme ça, ça contraste tellement avec le reste de ma personne.

    Si la société mettait en avant les études élites, où le meilleur gagne, j'aurai surement été de la partie si je n'étais pas née dans ma famille actuelle, si mes parents m'avaient un peu poussé à être la meilleure ou avoir de bonnes notes, j'aurai surement été un monstre qui avale des milliers de bouquins, de connaissances et qui ne ferait que travailler sans relâche pour être l'élite de la société. On ne croirait pas ça de moi, hein ?

    Mon regard hautain et méprisant je ne le pose pas sur les humains, pourtant c'est eux que je méprise le plus. Je le pose sur la nature, sur mon environnement, quand je prend ces airs, c'est comme si je me défoulais, j'en ai besoin, c'est une partie de moi. Regarder quelque chose de manière arrogante, avec mépris voir dégout, me fais du bien. Ça me détend presque les yeux. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est comme ça. Je mérpise l'espèce humaine, elle me dégoute mais d'un autre côté je l'adore aussi, je la trouve belle, voir magnifique. C'est exactement comme si l'humain était une belle pomme, vraiment belle, bonne, savoureuse, parfaite, mais qu'une de ses deux moitiés était pourrie et pleine de vers. C'est exactement ça, mon regard pour l'humain, un regard bienveillant, chaleureux, satisfait mais aussi un regard de dégout, de saleté, de mépris. C'est étrange, mais j'aime bien analyser mon fonctionnement.

    Quand je dis que je peux être très méchante, c'est vrai. Seulement les gens ne me croient pas car au quotidien je suis plutôt sage. Mais je pars du principe qu'il faut un équilibre à tout.

    L'humain a un côté destructeur. Il aime détruire, il n'y a qu'à voir les enfants qui s'amuse à détruire des château de sable, ou quand on arrache l'herbe, quand on creuse dans la terre pour rien, comme les chiens. Je me demande pourquoi, on a ce côté aussi sadique.

    La solitude est aussi la meilleure des compagnies, sauf à certains moments. Mais ça je vous en parlerai plus tard.

    J'ai du mal à mettre des mots sur mon côté princesse, reine voir empereur, cependant j'arrive parfaitement à mettre un regard, des vêtements ou des photos, mais à défaut des objets me permettant de réaliser de telles photos, je n'ai pas réussie à vous illustrer tout ça, peut-être un jour qui sait ? Est-ce que vous aussi vous avez ce côté méprisant ou froid ? Donnez-moi vos avis !

    Bye,

    Eriyu.

    .De l'autre côté.

                                             

     

     

     

     

    .De l'autre côté.    .De l'autre côté.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Hey !

    Il y a quelques semaines je vous parlais de la liberté, aujourd'hui je vais vous parler de l'inverse, je vais vous parler dans ce que j'ai pu m'enfermer, plus jeune.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Hey !

    Aujourd'hui je ne vais pas vous parler d'un sujet léger, mais de quelque chose de très personnel et qui m'a énormément travaillé pendant à peu près deux années. Je vais enfin vous parler de mon "amnésie". Oui, de mon amnésie, autant dire les choses comme elles sont.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Pin It

    3 commentaires
  • Hey !

    Il y a deux semaines je suis partie en stage d'observation durant trois jours, et j'ai décidé de vous partager mon expérience, je raconte ce que j'ai fait, il y a une vidéo et une interview !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Pin It

    7 commentaires
  • .J'ai trois souvenirs d'école...

    Hey !

    Cette année ma professeur de français nous a demandé d'écrire une mini-autobiographie en suivant dix textes, j'ai décidé de vous en poster certains, celui-ci est mon troisième, abordant pour la première fois le sujet de l'école.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • .Pardonne-nous.     .Pardonne-nous.                                        .Pardonne-nous.

    écouter cet article ici !

    Chère Nature,

    Je sais que tu vas mal, et j'en suis désolée. C'est à cause de nous, humains que tu abrites, que la maladie t'a atteinte. Tu as pourtant la générosité de tous nous héberger, sans exception. Peu importe notre couleur de peau, nos pensées, notre religion, nos valeurs ou opinions. Même si l'on te fait du mal, tu n'arrives pas à te dire "Je dois faire quelque chose pour tous les exterminer." "Non.". Nous sommes et je suis, ton cancer. Et je tenais à m'en excuser.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • .La liberté.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Hey !

    Un nouvel article issu de la session 42 d'Eklabugs,

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    18 commentaires