• Vous n'avez besoin que de vous m'aime

    Hey !

    Je ne suis pas une experte en amour, mais si j'ai retenu un truc de ma vie de célibataire, c'est ce qui suit !

    La faute d'orthographe dans le titre est - évidemment - faite exprêt !

    Ma seule (et unique) expérience amoureuse remonte à la primaire. Je ne lui parlais jamais, on ne s'approchait jamais, bref c'était comme si on était de parfaits inconnus tout en sachant que nous avions des sentiments réciproques (j'essaie de romancer un peu tout ça).

    Peut-être êtes vous amoureux. En secret ou en couple. Peut-être que vous fuyez l'amour. Peut-être vous êtes amoureux de l'Amour en personne. Peut-être que vous venez de rompre.

    Mais je m'adresse à tout le monde, bien que je vise un peu plus les personnes venant d'avoir une "déception" amoureuse.

    Vous n'avez besoin que de vous même.

    Vous avez vécu avant de connaitre cette personne, vous avez peut-être vécu quelque chose avec et vous allez vivre après, sans cette personne et vous allez parfaitement vous en sortir. Pourquoi ? Tout simplement car, pour survivre, vous avez uniquement besoin de vous, vous, vous et VOUS. C'est avec VOUS que vous partagerez le plus de moments, c'est avec VOUS que vous vivrez (vivez) vos peines, joies et moments, c'est avec VOUS et uniquement grâce à VOUS, votre personnalité, que VOUS construirez VOTRE vie, c'est parce que vous êtes VOUS que vous vivez votre vie. C'est VOUS qui décidez si vous allez remonter la pente ou si au contraire vous souhaitez continuer à vous morfondre sur cette rupture/situation.

    Je m'exprime peut-être mal, mais je veux absolument faire comprendre que vous ne dépendez de personne pour vivre, pour survivre, alors oui, vous êtes ou étiez peut-être amoureux à en mourir, et oui vous êtes triste, ça fait mal, très mal, c'est horrible comme sensation. Tout est gris, gris, gris, gris, plus rien n'a de sens et à quoi bon continuer ? Ça vous sert l'estomac et la gorge et vous avez l'impression que vous ne pouvez plus respirer, que tout est terminé et que sans cette personne, vous n'êtes rien. Vous ne vous vous sentez plus vivre, c'est impossible de sourire ou de rire, vous êtes perdus. Mais vous allez survivre. Car vous avez pu vivre sans être amoureux de cette personne, vous avez pu vivre sans connaitre cette personne, en ignorant son existence, alors vous allez pouvoir vivre en oubliant cette personne si tel est votre souhait, ou en acceptant cette rupture car la vie c'est ça : des chemins qui se croisent, s'éloignent, s'entremêlent... La personne la plus fidèle à vous même c'est VOUS. Uniquement et éternellement VOUS.

    Alors aimez-vous, apprenez à vous aimer, franchement c'est quoi ce délire de complexer et faire la gueule à soi-même ?

    Vous n'avez besoin que de vous m'aime

    Depuis quelques années j'ai cette pensée : Si je suis née avec ce caractère là, cette morphologie là, c'est sûrement parce que c'est ce qui me correspond le mieux. C'est qui me définie le mieux. Mais dans ce cas-là pourquoi pouvons-nous tomber amoureux ?

    Alors on peut avoir des idéaux, des gens que nous allons trouver parfait physiquement ou des traits de caractères (psychiques) que nous adorons et que nous n'avons peut-être pas. Je me dis que si j'aime tant les nez en trompette, un peu retroussés qui donne un air effronté c'est sûrement parce qu'ils m'inspirent. Ils me donnent des idées et me permettent d'avoir un peu plus de courage ou d'assurance dans certains moments. Il ne faut pas ignorer ce que nous aimons, il m'arrive régulièrement de m'imaginer avec un nez retroussé (sachant que ça ne m'irait absolument pas) durant quelques secondes. Les nez retroussés me donnent de l'assurance, quand j'en manque je m'imagine en posséder un et je retrouve tout de suite de la niaque ! Les personnes me connaissant physiquement sache que je suis loin très loin d'avoir un nez en trompette ! Au contraire, le mien est tout petit et s'écroule sur lui-même, j'ai un nez bizarre, c'est vrai. Un peu crochu, en fait il est chelou et difficile à décrire. En tout cas je le trouve moche. Mais je ne complexe pas dessus, il me fait rire, ça me fait rire de me dire que j'ai un petit nez moche, je crois que ça me fait l'aimer encore plus car je me dis "Le pauvre, lui aussi à besoin d'attention et d'amour...", vu que j'aime toutes les autres parties de mon corps.

    Pour répondre à la question posée plus haut : pourquoi tombons-nous amoureux si nous sommes l'être "parfait" pour nous même ?

    Peut-être pour alimenter cet amour envers soi-même. S'aimer soi c'est génial, mais s'aimer soi et être aimé c'est encore mieux ! Alors aimer en plus de soi quelqu'un d'autre pour lui montrer qu'il est bien, beau (psychique et physique toujours), pour alimenter l'amour de cet personne envers elle-même et - dans un cas d'amour réciproque - pour, comme dit plus haut: montrer à l'autre qu'il est bien. Donner de l'amour à soi et à l'autre permettrait peut-être d'être encore plus heureux que de seulement s'aimer soi-même. Je ne veux pas que l'on croit que je parle d'égocentrisme, d'arrogance ou même d'égo, ce n'est absolument pas ça.  Je suis désolée de me répéter aussi souvent mais ce n'est pas très clair dans mon esprit et difficile à expliquer !

    Mais quand l'amour de l'autre envers vous m'aime s'en va (ou inversement), ce n'est pas que vous êtes subitement moche (toujours physiquement et psychiquement), car comme l'humain est en évolution constante par ses goûts et tout le tralala, c'est sûrement que vous ne vous correspondez plus. NUANCE ! Tout est dans la nuance entre : devenir moche et ne plus correspondre car l'autre ou nous-même avons évoluer. Qu'il est temps de passer à autre chose, se retrouver uniquement soi, apprendre à s'aimer de nouveau car peut-être a-t-on donner de l'amour que pour l'autre en s'oubliant soi, son corps et son âme ?

    Vous n'avez besoin que de vous m'aime

    Pour véritablement aimer les autres, il faut d'abord s'aimer soi-même.

    Alors où ai-je lu cette phrase ? Je ne sais plus, mais dans tous les cas, j'y pense très souvent.

     

    Cet article n'est pas très clair, mais j'espère qu'il en aidera certain et certaine ! Sur le même sujet, j'ai écrit un article sur Comment décomplexer et l'Audace, le regard des autres.

    Le verbe S'AIMER, n'existe sûrement pas pour rien ! Vous aimez-vous au moins ?

    Pleins de bisous,

    Eriyu.

    Vous n'avez besoin que de vous m'aime    Vous n'avez besoin que de vous m'aime                     

    Vous n'avez besoin que de vous m'aime 

    PS : ne cherchez pas le rapport des photos avec l'article, je trouvais qu'elles allaient bien avec, sans raison particulièrement. Et je teste des choses, mais je pense que vous l'aurez compris, car avant de se mettre des fleurs dans les narines...

     

    « Le fantastique, ma nourriture ? L'Hiver dernier »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Novembre à 17:58

    Coucou, ça faisait longtemps ! Comment ça va ?

    Je suis totalement d'accord avec ton article. Pour la phrase "Pour véritablement aimer les autres, il faut d'abord s'aimer soi-même.", j'ai l'impression qu'on l'entend pas mal en ce moment - bien que sûrement pas encore assez. Ça m'a fait penser à une personne que je connais vaguement qui enchaîne les relations (de plusieurs mois), je pense que je ne l'ai jamais vue seule plus d'un mois depuis que je la connais et je trouve ça plutôt malsain parce que je pense qu'il est important de se connaître, d'apprendre à se connaître avant de vouloir, absolument qui plus est, être en couple. Je ne pense pas pour autant que ce soit mal d'être en couple dans ses "jeunes" années mais il est alors important de penser à soi aussi, et de prendre du temps pour soi, pour apprendre à se connaître (ne pas être constamment dans la relativité à l'autre, si on peut le dire comme ça)... Et pour moi ça joue énormément dans le fait que si la recherche d'une relation de couple cherche à combler un manque, ça ne peut pas fonctionner ou alors un temps peut-être (ça dépend de ce que l'on entend par fonctionner) mais je pense que c'est vraiment malsain. Je pense que pour être épanoui en couple il faut déjà être épanoui, ou du moins savoir être épanoui (si on peut le dire ainsi), seul chacun de son côté. De manière totalement personnelle, je pense que je n'aurais pas été capable d'avoir une relation amoureuse il y a 2 ans de ça et peut-être même encore plus récemment, parce que je ne me connaissais pas suffisamment et peut-être que je n'étais pas assez mature non plus, je ne sais pas. Mais chacun va à son rythme et ce serait bien de ne pas mettre de pression là-dessus.

      • Mardi 27 Novembre à 19:36

        Hey ! Heureuse de te retrouver ! Vachement bien et toi ?

        Effectivement, on l'entend un peu partout sur Pinterest ou Instagram, cependant je ne trouve pas qu'elle soit véritablement appliquée... Je suis totalement d'accord avec toi, apprendre à se connaitre est primordiale pour savoir avec qui on veut être et qui on est surtout. Mais peut-être qu'enchainer les relations avec des personnes différentes permet de se connaitre mieux en terme de relation amoureuse, savoir ce que l'on veut ou pas et pourquoi. C'est toujours une expérience à prendre ! Tout comme toi, je ne suis absolument pas prête à être avec quelqu'un, je n'en ressens même pas l'envie, tout me parait si compliqué et....j'ai juste pas envie pour le moment. Surtout si c'est pour combler un manque d'amour familial ou uniquement de l'affection. Après je pense que l'on peut se découvrir soi-même en sortant ou en côtoyant une personne qui va nous faire nous sentir plus confiant, plus mature... Tout dépend de chaque personne ! C'est sûr qu'avec les couples "goals" que l'on croise parfois sur Internet on peut facilement se dire "Et moi ?", alors ok il y en a des vraiment trop mignon mais de là à en faire un objectif...il y a des limites!  

        A bientôt !

    2
    Dimanche 2 Décembre à 09:44

    Personnellement, j'ai des périodes d'acceptation et d'épanouissement avec moi-même et des périodes de "par pitié que je change de corps". Ces dernières semaines, j'allais très bien. Mais jeudi, ma soeur m'a lancé une méchanceté bien salace sur mon physique. Et même si j'avais confiance en moi, ça m'a détruit. Mais je repense à ce que me dis sincèrement mon copain, et je me dis que je suis aimée. L'environnement ça joue pas mal sur l'amour pour soi. Avoir des potes qui ne te disent rien (ni compliments ni méchancetés) ou avoir des potes qui vont te dire sincèrement que t'es jolie, que t'es relou quand tu fais ça, ou encore ne pas chercher cacher leurs propres défauts. C'est grâce à ces derniers que j'ai réussi à m'accepter, à prendre conscience que je suis jolie indépendamment de la norme instaurée. S'aimer soi même, c'est boosté par les autres aussi.

    (génial le jeu de mot)

      • Dimanche 2 Décembre à 12:03

        Hey !

        La confiance en soi, l'acceptation de soi et tout ce genre de chose sont énormément compliqué à atteindre en plus d'être très fragile à conserver dans le temps, comme tu as pu le vivre une simple remarque et tout peut s'ébranler. Tu as tout à fait raison, l'environnement est très important ! C'est génial si tu as des potes pareil, ce sont de véritable amis ça c'est sur ! ;)

        -merci !)

        Bye !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :