• Les cauchemars (Eklabugs)

    Les cauchemars (Eklabugs)

    Hey !

    C'est la première fois que je participe au projet Eklabugs, ce thème avait l'air intéressant alors j'ai laissé courir mes idées sur le clavier, sans vraiment y réfléchir. En me relisant plus tard, j'espère que je n'aurai pas la même vision que maintenant ! ;)

     

    J'ai toujours associé le mot cauchemar à une couleur très foncée, tel que le noir, le bleu marine ou encore un vert foncé que l'on peut trouver parfois dans les sapins des forêts. Je fais partie de celles qui font peu de cauchemars, et lorsque j'en fais, ça ne fait pas réellement peur, c'est généralement quelque chose qui veut me manger, m'engloutir, en tout cas ça a très souvent un lien avec la mort. Pourtant je n'ai pas si peur de la mort que ça, j'ai bien plus peur d'être oubliée que de mourir. Je ne te l'avais jamais dis ça, n'est-ce pas ? J'ai bien moins peur de mourir que d'être oublié... je crois que c'est Lomepal qui le dit dans une de ses musiques, lorsque je l'ai entendu prononcé cette phrase j'ai souris, Lomepal et moi avons de nombreux points communs.

    Les cauchemars (Eklabugs)

    Le mot cauchemar, sonne doux, envoutant, un peu claquant mais agréable, je le trouve sensuel, puissant. Il siffle, claque, effraie. C'est un mot qui parle à tous, généralement redouté. Quand j'y pense, des images de violence, d'un noir absolu, d'abandon, de visages effrayés me viennent directement à l'esprit. Rêve-t-on tous de la mort ? Pourquoi le mot cauchemar m'évoque-t-il uniquement des choses tristes et désagréable ? Dans la vie courante, j'emploie peu ce mot, je parle plutôt de rêve, même quand quelque chose veut me manger. Désigner un de mes rêves comme un cauchemar c'est que j'ai eu vraiment peur, que je me suis réveillée plusieurs fois, que j'ai transpiré, et que rien que d'y repenser me donne des frissons et l'envie de disparaitre et de n'avoir jamais imaginé tout ça. D'ailleurs, comment un cerveau peut-il nous faire subir tout ça ? Quel but ?

    Je pense que je pose trop de questions, pour tout et n'importe quoi, je n'ai pas envie de laisser quelque chose au hasard, c'est mon côté calculateur qui prend le dessus. Pourtant je ne me pose pas de question sur l'intuition, l'énergie et d'autres choses un peu spirituels, je prend un peu comme ça vient, mais la plupart du temps je veux une raison à tout. Et pourtant je suis passionnée d'astronomie, c'est tellement mystérieux...et je n'aurai jamais les réponses à toutes mes questions car je serai morte avant. Étrangement ça me plait, de savoir que je ne saurai jamais tout de l'univers et de notre raison sur Terre. Ca laisse un certain charme à la vie.

    Je pense régulièrement aux cauchemars, je pense que dans un sens, ils me fascinent.

    Les cauchemars (Eklabugs)

    Autres articles sur ce thème participant à Eklabugs :

    par GR12 : Les cauchemars ont en a marre

    Eyael_ : Anatomie du cauchemar

    Mimicat : Harcèlement, mon pire cauchemar

    Faites-vous des cauchemars ?

    Bisous,

    Eriyu.

    Les cauchemars (Eklabugs)

    « Ces histoires qui vibrentNouveaux projets ! »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Septembre à 14:07

    Whaou! C'est impressionnant cet article où tu es à la fois dans l'analyse et poétique. Je me suis un peu reconnue dans cette description. Je trouve beau d'avoir plus peur que l'oubli que de la mort : beaucoup sont mort mais tant qu'on se souvient d'eux ils sont toujours vivant dans nos esprit.

    Enfin bon bref! J'espère que tu participeras à nouveau au projet!

      • Dimanche 30 Septembre à 15:02

        Hey !

        Merci beaucoup, ça me fait super plaisir car c'est exactement cette sensation de poésie mais aussi d'analyse que je veux transmettre !

        C'est vraiment un but de ne pas être oubliée (mais de quelle façon ?) sans être connue de tous non plus, ce pourrait être un article intéressant à faire ;)

        Probablement car ça m'a bien plu ! Je connais le concept depuis le début, mais je n'ai jamais participé au début car je n'osais pas puis parce que j'ai quittée la plateforme et enfin parce que je n'avais pas d'inspiration en rapport avec les thèmes proposés !

        Bye !

    2
    Dimanche 30 Septembre à 14:36

    J'ai vraiment beaucoup aimé ton article, ta réflexion originale, personnelle, honnête, sans tabou... et poétique aussi. Oui, tu devrais participer plus souvent, tu as une vision intéressante et une manière unorthodoxe mais tellement novatrice de présenter les choses, tu m'as conquise !
    Ah, pour la mort dans les rêves, ce n'est pas forcément péjoratif (la mort n'est péjorative que dans notre société occidentale) car la mort, sa symbolique en tout cas dans le subsconscient, est une transformation, une transmutation, le passage d'un état à un autre. Normal car le subsconscient n'est pas rattaché à la densité. La mort telle qu'on en parle n'est que la désintégration physique du corps de matière (énergie la plus dense). Toutes les personnes qui ont vécu des expériences hors corps te le diront. Même un accident m'a fait prendre conscience à quel point on s'identifie à notre véhicule corporel. Donc en gros, la mort au niveau du rêve n'a pratiquement jamais à voir avec la mort au sens propre mais à une transformation, la fin d'une croyance, d'un aspect de ta personnalité qui ne te sert plus, la fin d'une situation. L'oubli par contre, c'est un peu ce que nous ressentons tous quand nous sommes déconnectés de la source parce que dans notre illusion de séparation nous avons l'impression d'être seuls, de n'être rien. Peut-être que vu tes dispositions tu pourrais utiliser tes rêves à profit pour travailler cette peur qui ne peut que te désservir et aussi la transmuter dans tes écrits (il m'a semblé que tu aimais beaucoup écrire mais je me trompe peut-être et tu as sans doute d'autrs talents). En tout cas, le rêve, cauchemar ou pas, est un domaine qui me passionne. Mais je pense que tu l'avais déjà compris.

      • Dimanche 30 Septembre à 15:07

        Hey !

        Merci beaucoup, c'est vraiment gentil !

        Mon dieu mais oui ! Vu sous cet angle, la mort est juste géniale, enfin le concept de transformation, c'est vraiment beau et vrai ! J'avais lu un livre où un enfant avait perdu ses parents mais n'était pas triste justement car il voyait la mort comme une étape de transmutation, dans son cas c'était la réincarnation. C'est vrai que je n'avais pas réfléchie comme ça... Merci !

        Tu ne te trompes pas du tout, j'adore écrire et j'écris pleins d'histoires ! Je vais m'en servir, merci ! Ce domaine est tellement mystérieux et complexe qu'il est forcément attirant ! ;)

        Merci pour toutes tes informations !

        Bye !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :